L’ours

Les ours à roulettes taoutés

Vieilles vans puantes aux pieds

Couverts de poils hirsutes, sortent de leurs tanières

Mal lechés

Après deux mois humides, sombres, à rouler dans leurs grottes indoor, poussiéreuses, froides, exigues, l’ours remet les pieds dehors. 

Les feuilles mortes pourries se sont envolées.

Au flair. Au nez. L’instinct ne se trompe pas. L’hiver s’en va.

Fini le bois des skatepark indoor. Retour sur le béton. Sec. Douloureux à la chute. 

Prudence. Petits pas. Mes os sont fragiles.

Muscules atrophiés par l’inactivité. 

Rouillé. 

Grippé. 

Vieux de deux mois dans le froid.

La lumière fait mal aux yeux.

Je laisse encore mes gants.

Couche après couche, le réchauffement est lent.

Les vieux squelettes à roulettes peuvent se remettre à rider.

Repartir à la chasse

Respirer et rouler.