La gravité

Je suis dans ma voiture là. Je roule

Un sentiment puissant d’exaltation m’habite

Chaque cellule de mon corps est envahie d’une hormone. Genre cocktaile adrenaline endorphine ocytocyne métabrol

Je te plante le décor

Une voiture roule sur une nationale toute plate. Avec un ahuri au volant et Vitalic à fond la caisse

Face à moi Le soleil s’est couché et laisse une bande pourpre entre l’horizon et les nuages

Le béton

J’adore les fleurs, le humus de la terre, les arbres, l’eau, le soleil

Mais ce soir, j’aime le béton par dessus tout

Une belle grosse dalle de béton

Des courbes, des angles, des bosses, des plans inclinés

Du béton partout

A pleine vitesse, tu descend la plus grande des bosses

Tu replaces tes pieds sur le grip, par contentration. Tes orteils droits sur l’arrière de ton skate. La pointe de orteils sur

Le Tail

Ton pied gauche porte tout ton poids, tu tiens en équilibre sur un pied, mais ça ne se voit pas

tu plies légèrement les genoux

ça va être le grand moment

Il n’y a rien dans ta tête, pas une pensée, pas un soucis, pas de futur, pas de passé, personne, tu ne penses qu’à une chose : tes mouvements. Concentre-toi bordel !

Du pied de cette toute petite montagne de béton, tu inspectes attentivement l’endroit ou va se dérouler l’action

Tu commences à gravir la courbe

Ça remonte

Les roues de ton skate arrivent au sommet et c’est maintenant

Tu vas véritablement défier la gravité

Dans un mouchoir d’un dixième de seconde

Les épaules donnent le mouvement

Mais tout part réellement des hanches où tel un danseur arabe, tu pivotes ton bassin fermement vers la gauche

Ton pied gauche guide la planche dans ce mouvement baptisé « ollie frontside »

Ollie Frontside, c’est quoi ce truc de geek?

Ollie, c’est quand tu décolles ta planche du sol

Frontside, ta rotation se déroule face à toi, pas dans ton dos

C’est plus simple en front

Tic, c’est le bruit que fait le Tail quand il frotte le béton. C’est le décollage. Tu sautes

Là, c’est le vide. Une angoisse éternelle

A chaque fois, ça fait peur

Si tu penses à la gamelle, tu vas te planter. C’est recta

Il faut y croire. Concentre-toi!

Ecoute ton corps

ça dure un dixième de seconde jusqu’au …

Flac

Ce bruit marque l’atterrissage des 4 roues d’un coup sec sur ce béton chéri.

Béton qui pourrait t’envoyer baldinguer si tu te gausse trop vite de ta victoire

Suspens

Tu plies tes genoux

Tu as fait un Ollie frontside

Tic Flac

Deux bruits qui vont directement à ton hypothalamus produire un cocktail d’hormones délicieux

Tes yeux inquiets se relaxent

Ton bassin remonte un peu

Tes genoux et tes épaules rattrapent le coup

Tu sors de la courbe

C’est bon. Tu es safe

Un comparse sifflote pour célébrer ta courte victoire sur Newton

Les voies de la vie sont mystérieuses. Je vis cet instant de funambule sur béton du haut de mes 40 petites années. Comme un gamin éternel.

Et l’envie furieuse de poser ces émotions en mot m’envahit dans ma voiture…A l’instant le plus improbable que j’avais imaginé pour écrire quelque chose

L’équilibre, l’instabilité, l’impermanence, le mouvement. Le skateboard mon ami. Ma petite planche joue avec la grande force la plus puissante de tout l’univers

La gravité

(texte écrit à l’attention de Jérôme Jadot, en aout 2015)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s